bâle, juillet 2014 – petit abécédaire de voyage

vivante et pittoresque, culturelle et scientifique, jeune et chargée d’histoire, universitaire et industrielle, bâle est une ville très sympa.

nous avons regardé des chimpanzés les yeux dans les yeux, crapahuté, mangé des läckerli, crapahuté, nous nous sommes émerveillés dans la boutique de johann wanner, nous avons dégusté un phó dans un restaurant japonais, crapahuté, baillé dans le musée d’architecture, crapahuté, rigolé dans le musée de la bd, crapahuté, appris des choses dans le kunstmuseum, crapahuté, été amusés de constater qu’ils utilisent toujours ma voix dans le musée du jouet, crapahuté dans les ruelles de la vieille ville, de spalentorplatz à aeschenplatz, en passant par st alban, vu le zoo, marché le long du rhin entre le musée tinguely et le mittlerebrücke, mangé des läckerli, assisté à l’assemblage d’une lounge chair de charles eames au musée vitra (en allemagne voisine et néanmoins amie), crapahuté encore, parlé allemand!

mais au fond, que pouvait-on attendre d’un long week-end trop court de quatre jours en pleine semaine? la certitude d’y retourner pour approfondir cette passionnante découverte, pardi!

le tout petit abécédaire que voici (format que je vais adopter désormais pour parler de mes découvertes citadines) détaille d’autres facettes de ladite découverte que ne le fait le traditionnel album (que je vous invite chaudement à voir ici).

B COMME BASELCARD
disponible à l’office du tourisme ou dans certains hôtels, cette petite carte bien pratique permet d’entrer dans la plupart des musées et des cinémas, dans de nombreux restaurants et même de louer une voiture à prix réduit. en outre, grâce à elle, on peut emprunter le bac et entrer au zoo gratuitement. chf 20.- pour 24 heures, chf 27.- pour 48 heures et chf 35.- pour 72 heures. un petit investissement vite amorti si vous fréquentez beaucoup les musées.

B COMME BVB
créés en 1881, les transports publics bâlois sont rebaptisés basler verkehrs-betriebe (BVB) en 1946. reconnaissables à leur code couleur vert ou jaune, ils offrent un réseau bien étudié, avec certaines lignes desservant la france et l’allemagne voisines, et des fréquences tout à fait honnêtes. les clients des hôtels ont droit à une carte (mobility ticket) leur offrant la gratuité sur tout le réseau pendant leur séjour.

C COMME CARTOONMUSEUM
pas très loin de la porte de st-alban, l’une des trois restantes des anciennes fortifications de la ville, dans st. alban-vorstadt plus précisément, se trouve ce petit musée de 3 ou 4 étages (je ne sais plus) qui passe en revue tous les genres, tous les artistes, toutes les époques, et propose des ateliers aux enfants. en ce moment et jusqu’au 2 novembre a lieu une expo sur le far west dans tous ses états. sympa.

cartoonmuseum bâle

J COMME JARDIN BOTANIQUE
il y a de jolies choses dans ce petit jardin botanique: des orchidées, des cactus, des plantes aux noms imprononçables. comme dans tout jardin botanique, me direz-vous. certes. mais là, il y avait quelque chose que je n’avais encore jamais vu: un nénuphar qui voulait vivre sa vie ailleurs que dans sa serre. aussi, un soir (la veille, sans doute), il avait décidé de ramper hors de son bassin pour voir là-bas s’il y était. mais le grand nénu avait oublié une chose: sans eau, il ne pouvait survivre. du coup, arrivé à quelques mètres de la porte, il succomba, face contre terre. moralité: ô nénuphars, si dans votre serre vous restez, longtemps vous vivrez!

jardin botanique de l’université – ce nénuphar géant a sans doute rampé hors de la serre pour mourir tranquille à l’air libre…

des cactus comme s’il en pleuvait…

totalement inconsciente du fait qu’elle était photographiée, cette petite araignée vaquait à ses occupations…

J COMME JOHANN WANNER
depuis le milieu des années 60, monsieur johann wanner s’est fait une spécialité des décorations de noël. installée depuis le début des années 70 à son adresse actuelle – spalenberg 14 – sa boutique est une vraie caverne d’ali baba. vous y trouverez de tout, des boules magnifiques ou introuvables (les deux étant souvent associées), des décos vintage ou même des arbres. et comme monsieur wanner a été un commercial avant d’être un créatif (comprenez qu’il sait mettre ses créations en valeur), sa boutique est tout simplement féérique. les prix le sont un peu moins, de chf 25.- à chf 125.- la boule, même très originale, ça calme immédiatement. cela étant, je défie quiconque d’y entrer et de garder longtemps la bouche fermée…

johann wanner

L COMME LÄCKERLI
on ne peut pas séjourner à bâle sans goûter au moins une fois à ce petit biscuit typiquement bâlois, proche du pain d’épice et confectionné à base de miel, de fruits confits et d’amandes. le nom provient de l’adjectif « lecker » (délicieux, savoureux) et du suffixe « li » (diminutif suisse allemand équivalent de « lein »). si le gâteau naît au 15e siècle, le nom de basler läckerli n’apparaîtra officiellement qu’au 17e. il peut être acheté partout, et notamment à l’entrée du mittlerebrücke (en direction de marktplatz), dans une boutique au nom évocateur de « läckerli huus » (par ailleurs super-connue par-delà les frontières cantonales). et, bonne nouvelle, vous pouvez en acquérir à prix réduits grâce à la baselcard.

le fameux basler läckerli

L COMME LANGUES
comme un bâlois (un étranger en général) n’a strictement aucun mal à repérer un francophone parler sa langue quand il en entend un, même si ce dernier fait des efforts surhumains pour se surpasser linguistiquement (ce qui ne va jamais tellement plus loin que « ènntchouldigoung » ou « dannkeu cheunn », dans une région où on dit « märci vielmôl »), ledit bâlois va donc switcher assez facilement sur le français ou l’anglais, histoire de t’éviter de trop te taper la honte. c’est l’avantage des villes bi, voire trilingues. du coup, ça m’arrange plutôt bien…

M COMME MITTLERE BRÜCKE
c’est un peu le pont neuf de bâle, son ponte vecchio à elle. le mittlere brücke a été construit en 1226. c’est donc le plus vieux pont construit sur le rhin, entre le lac de constance et la mer du nord. il se différencie des autres ponts de la ville par ses arches assez caractéristiques des constructions anciennes. au milieu se trouve une petite chapelle (?) dont la porte en fer forgé, fermée au public, est « ornée » des cadenas de couples d’amoureux (on a la passerelle des arts qu’on peut)…

M COMME MÜNSTER
comme le jet d’eau pour les genevois, la tour eiffel pour les parisiens, l’empire state building pour les new yorkais, oui, bon, vous avez compris, la cathédrale est pour les bâlois un symbole. construite entre 1019 et 1500, elle mélange les styles roman et gothique, et possède des murs en grès rose et une toiture aux tuiles colorées. la place qui l’entoure est un lieu de rencontres et de manifestations, et la terrasse dominant le rhin (la « pfalz ») offre une vue panoramique sur la ville.

l’un des deux cloîtres…

P COMME PLÄTZE
la vieille ville est parsemée de places offrant aux crapahuteurs des respirations bienvenues comme des sources de découvertes intéressantes. très vivantes, elles sont en général traversées par des voies de trams. la première, à l’ouest, la marktplatz (place du marché), est dominée par le rathaus (hôtel de ville) du 14e siècle et est entourée de nombreux commerces mais aussi de noms renommés comme la confiserie-tea-room schiesser.

photo trouvée sur internet qui ressemble étrangement au temps qu’il faisait lors de notre passage…

en suivant la ligne du tram 3, on tombe sur la barfüsserplatz (place des cordeliers) qui tire son nom de l’ordre des frères mineurs qu’on appelait les barfüsser (les déchaussés, de barfuss: pied nu). outre l’office du tourisme, on y découvre le musée historique de bâle, sis dans la barfüsserkirche, et le musée du jouet.

photo trouvée sur internet…

de là, il faut remonter sur la münsterplatz, la place de la cathédrale, pour admirer, depuis la terrasse, le panorama sur la ville.

photo trouvée sur internet…

S COMME SPIELZEUG WELTEN MUSEUM BASEL
si vous aimez les poupées et leurs maisons, les ours en peluche et les miniatures de toutes sortes, le spielzeug welten museum basel, anciennement puppenhausmuseum, va vous faire retrouver votre d’enfant en moins de deux. occupant un bâtiment de quatre étages sur steinenvordstadt 1, à l’angle de la barfüsserplatz, le spielzeug museum recèle de véritables trésors d’époque. et pour l’anecdote, un peu de pub ne fait de mal à personne, à l’entrée de chaque étage se trouve une borne interactive fournissant de l’info en 3 langues – allemand, anglais, français – sur les fabricants ou l’histoire des jouets exposés. la voix française, c’est moi :O), enregistrée en 1998.

des accessoires de poupée dernier cri (à l’époque)…

Z COMME ZOO
l’inauguration de zolli, comme l’appelle les bâlois, a eu lieu le 3 juillet 1874. au cours de son histoire, il a connu de nombreuses extensions. il accueille toutes sortes d’espèces, du loup au castor, de l’éléphant au kangourou, en passant par la cigogne et l’hippocampe. situé non loin de la gare, on peut y passer une bonne demi-journée. et en plus, l’entrée est gratuite si vous avez la baselcard…

le vivarium du zoo offre parfois un spectacle de toute beauté…