juin 02

Mots-clefs

deux ou trois choses de ma vie…

– j’ai failli me faire tirer dessus à kuala lumpur par un vieux gardien de musée malais qu’une vie de frustration (et moi) avait mis en colère,
– j’ai traversé le pont de brooklyn à pied et dans les deux sens,
– j’ai contemplé khéops, khéphren et mykérinos D’EN BAS,
– j’ai nagé près de méduses en floride,
– j’ai admiré l’architecture du dôme de brunelleschi à florence DE L’INTÉRIEUR,
– j’ai failli faire du karaoké à séoul…

– je n’ai pas bu de whisky dans une distillerie écossaise ni de vin dans une cave à beaune,
– je prépare un livre de photos et termine un recueil de nouvelles,
– j’ai marchandé en malais, sur la côte est de la malaisie, avec des pêcheurs autochtones hilares,
– j’ai survolé le queensboro bridge à new york en téléphérique,
– j’ai visité le château d’eilan donan (oui, celui de highlander) en écosse,
– j’ai chanté plusieurs fois en soliste lors de concerts baroques,
– j’ai contemplé les cyclades du haut des montagnes de paros en écoutant la musique du grand bleu,
– j’ai chanté sur le pont d’avignon… sur le pont d’avignon,
– je me suis perdu à brooklyn (alors que j’allais à manhattan) à cause d’un gps,
– j’ai été piqué par des moustiques zébrés dans une plantation d’hévéas en malaisie,
– j’ai publié un guide touristique sur genève (éditions slatkine) et j’aimerais bien en faire une application,
– j’ai dégusté de la sachertorte à vienne,
– j’ai marché pieds nus dans la grande pataugeoire de bordeaux,
– j’ai passé une nuit dans un palace lausannois,
– j’ai contemplé la vallée de l’aubrac depuis l’hôtel de michel bras,
– j’ai serré la main de feu max roach,
– j’ai discuté une minute avec peter greenaway,
– j’ai traversé en voiture le viaduc de millau,
– j’ai vécu un freinage d’urgence dans un avion au moment où il allait décoller (300 km/h),
– j’ai vu tosca à l’opéra de prague,
– j’ai visité 268 villes dans 27 pays,
– j’ai touché l’épaule d’alain delon en le croisant et vu ornella muti le même soir, alors qu’ils tournaient une séquence de mort d’un pourri (1977),
– je me suis levé en criant, comme des centaines d’autres personnes, lorsque lalo shiffrin a entamé au piano les premières notes de mission impossible, au victoria hall, à genève,
– j’ai chanté quatre fois sur la scène de ce même victoria hall, dont deux fois le requiem de mozart, une fois le te deum de dettingen de georg friedrich haendel et une fois avec bobby mcferrin,
– j’ai survolé 22 fois l’atlantique et 2 fois la sibérie,
– j’étais devant la maison-blanche, lorsqu’un grand noir est passé qui n’était pas barack,
– j’ai vu des indiens en transe se transpercer les joues du côté de kuala lumpur,
– j’ai été, à paris, batteur et percussionniste d’un groupe de bossa nova dont le guitariste (alain granat) a composé quelques années plus tard certaines des chansons les plus connues des inconnus (pascal légitimus faisait aussi partie du groupe),
– j’ai eu froid à stockholm au mois de juin,
– j’ai vu bruce willis et michael c. hall sur scène à broadway,
– j’ai subi le racisme ordinaire sur une autoroute malaisienne,
– j’ai une maman qui était née à bac ninh et un papa qui est né à hué, au vietnam,
– j’ai vu des papillons qui ressemblaient à des steaks au jardin botanique d’amsterdam,
– j’ai vu les sorties du métro de bilbao dessinées par norman foster,
– j’ai été assistant de français pendant un an dans une école secondaire à 30 km au nord de londres,
– j’ai serré la main à jean-marie bigard en lui disant “j’aime beaucoup ce que vous faites, continuez à nous faire rire!” (authentique),
– j’ai pris un bain de soleil avec colin farrell (bon, il était à 5 mètres) sur la terrasse de l’hôtel amerigo à alicante,
– j’ai survolé manhattan en hélicoptère,
– j’ai déjeuné sur le toit du palais de tokyo à paris,
– j’ai appris de la bouche de ma mère qu’elle était atteinte d’un cancer de l’estomac devant le musée vasa à stockholm,
– j’ai, par amour, escaladé deux fois le salève (petite montagne qui surplombe genève) à pied…
– j’ai remporté le prix suisse de la campagne horlogère 2009,
– j’ai testé l’efficacité d’une méthode de français en l’utilisant pour écraser une araignée malaisienne grosse comme ma main,
– j’ai écrit un spectacle à sketches (jeux de gens) qui a été joué à genève, neuchâtel et en partie aux festivals du rire de montreux (ex-mâchoire d’or, aujourd’hui montreux comedy festival) et de morges (morges-sous-rire),
– j’ai la chance de m’éclater (la plupart du temps) au boulot,
– j’ai survolé le jura français en biplace et ai failli avoir une crise cardiaque lorsque le pilote (qui devait voler un certain nombre d’heures pour passer son brevet) a coupé le moteur pour s’exercer,
– j’ai dîné, dans un hôtel à cagnes-sur-mer, avec tim burton et helena bonham-carter. bon, ils étaient deux tables plus loin, mais elle m’a souri,
– j’ai échangé deux mots avec deux membres des king’s singers (paul phoenix et david hurley) à lucerne et à paris. paul phoenix m’a dit “it’s good to see you”. bon, il dit ça à tout le monde, mais pendant une fraction de seconde, j’ai eu l’impression qu’on était potes,
– j’ai escaladé la colline qui mène à l’acropole à 9h du matin et suis arrivé en nage,
– j’ai vu des variétés invraisemblables d’orchidées au jardin botanique de singapour,
– j’ai vécu 11 mois à st-albans (angleterre), 14 à shah alam (malaisie) et 6 à florence (italie),
– j’ai fait un selfie avec dominique visse, haute-contre notamment de l’ensemble clément janequin, qui m’a donné envie de chanter de la musique de la renaissance,
– j’ai vu quelques geysers en islande,
– j’ai mené la vie de château pendant une nuit à codignat (france) et deux nuits à skibo (écosse), château ayant appartenu au magnat de la sidérurgie andrew carnegie,
– j’ai vu des excréments flotter dans les égouts de paris,
– j’ai contemplé manhattan du haut de l’une des tours jumelles le 11 septembre… 2000 (!), vers 10h du matin…,
– j’ai vu othello et richard iii à londres, et j’ai presque tout compris,
– j’ai croisé marisa berenson, gabrielle lazure, isabelle adjani, sandrine kiberlain et fanny ardan, mais aucune ne m’a reconnu,
– j’ai joué à radio france dans un concert de percussion retransmis en direct sur france musique,
– j’ai déménagé 9 fois dans ma vie, sans compter mes installations temporaires à l’étranger (2 en angleterre, 2 en malaisie et 2 en italie),
– j’ai dormi dans des hôtels sympa à… genève,
– j’ai enseigné le français pendant 11 mois à st-albans, dans le nord de londres, et 14 mois à shah alam, à l’ouest de kuala lumpur,
– j’ai écrit des sketches pour vos années kt, une émission de radio genevoise,
– j’ai touché certains meubles de charles-rennie macintosh, dans sa maison devenue musée à glasgow,
– j’ai cru apercevoir le monstre du loch ness… avant de m’apercevoir que ce n’était qu’une embarcation,
– j’ai plusieurs collections d’objets mais ne sais plus où les mettre,
– j’ai assisté au tournage de spots de pub à paris, séoul, bruxelles, genève et montreux,
– j’ai retrouvé des amis que je n’avais pas vus, pour certain(e)s, depuis près de 30 ans, grâce à facebook et à copains d’avant,
– j’ai fait du canyonning en haute-savoie,
– j’ai vu mickey de près à orlando,
– je donne au moins un concert par an,
– je me suis fait réveiller par une cornemuse en écosse,
– j’ai traversé une partie de la france en harley-davidSSONNE (et n’ai reconnu perSSONNE),
– j’ai essayé de faire du vélo à chiang-mai, mais la touffeur m’en a vite dissuadé,
– je suis monté dans la couronne de la statue de la liberté à new york,
– j’ai réalisé à paris, en 1977, un petit film d’animation au début duquel pascal légitimus faisait une apparition,
– j’ai la chance d’avoir dans mon entourage quelques belles personnes,
– j’adore les crocos, les nounours et les fraises haribo, même si c’est très mauvais pour ce que j’ai,
– j’ai visité la maison de jim thompson à bangkok,
– je me suis fait traîner sur une bouée par un hors-bord,
– je me suis fait agresser en août 1979 à paris alors que je roulais tranquillement sur ma mobylette,
– j’ai écrit, de la première à la dernière ligne, le livre du 40e anniversaire de la montre royal oak d’audemars piguet, contrairement à ce qui est écrit sur la page de garde du livre,
– j’ai tiré une fois avec une arbalette et n’ai jamais retrouvé la flèche,
– j’ai complimenté anne-sophie pic dans son restaurant de valence et me suis baladé toute une matinée dans les cuisines de philippe chevrier, au domaine de châteauvieux, dans la campagne genevoise.