cyrano à plainpalais


samedi (19 novembre 2017), c’était la dernière de cyrano de bergerac, cette pièce magnifique en cinq actes qu’edmond rostand écrivit presque entièrement en alexandrins et que la “jeune” compagnie des exilés (créée en 2004 à la tour-de-peilz) donnait sur la plaine de plainpalais. installé dans…

… la “tour vagabonde”, réplique d’un théâtre élisabéthain où les specateurs et les 19 comédiens se mêlaient, le spectacle s’est donné comme l’avait voulu rostand, en costumes d’époque (17e siècle). hasard total du calendrier, si le cyrano de la troupe boélande a quitté la scène avant-hier soir, celui de jean liermier continue de se donner en spectacle, mais dans un style bien différent, au théâtre de carouge jusqu’au 30 novembre.

il y avait dans le style des exilés un côté “théâtre de rue”, proche à mon sens de l’esprit de rostand et tout à fait divertissant. il m’était cependant difficile de faire abstraction de la version cinéma de jean-paul rappeneau (1990), qui, même s’il s’agissait d’une adaptation (le texte était tronqué), reste pour moi une référence absolument bouleversifiante. étais-je donc sous son influence ou était-ce l’endroit qui déteignait sur le jeu de comédiens pourtant tous professionnels? quoi qu’il en soit, le cyrano de steve riccard, qui a également signé la mise en scène, manquait à mes yeux d’épaisseur et de crédibilité avec sa voix haut perchée légèrement nasillarde. mais la critique est facile: rendons-lui justice, le rôle est difficile (1660 vers à lui seul sur 2600) et il est loin d’avoir démérité (surtout lors de la tirade du balcon pendant laquelle une ambulance a eu la bonne idée de traverser la plaine toute sirène hurlante).

la salle n’était, hélas pour la troupe, pas pleine. qu’importe, il y avait plus d’espace pour nous au balcon dont nous sommes ressortis, trois heures et demi plus tard, de la magie plein la tête.





si l’occasion se représente, n’hésitez pas… moi, je vais bientôt voir edmond, l’excellente pièce (dit-on) qu’alexis michalik a créée en 2016 au théâtre du palais royal à paris autour de la création de cyrano et qui a remporté plusieurs molière.

à suivre…