hommage: george michael

george-michael2
l’hécatombe continue. 2016 aura vraiment été une année maudite pour la musique (et pas seulement). après michel delpech, …

david bowie, billy paul, prince et leonard cohen, voici que george michael a pris le monde entier par surprise en tirant sa révérence durant la nuit de noël. une sortie “paisible” selon les sources, après une vie de bruit et de fureur, de lutte et d’excès…

pour moi qui attache tant d’importance à la voix, il était et restera un modèle, une sorte de petit frère surdoué qui accompagna de ses mélodies entêtantes pas mal de moments de ma vie et que j’essayai, sans toutefois y parvenir, d’imiter. un exceptionnel showman et vocalist, comme disent les anglo-saxons, dont la disparition est, inexplicablement, presque passée inaperçue dans nos contrées, comme si personne n’y avait vraiment cru.

georgios, ta voix et ton talent me manquent déjà tellement.