ma nuit au beau-rivage palace, à lausanne

une nuit dans un palace comme celui-là, il faut en vivre au moins une dans
sa vie. mélange de faste grand siècle et de kitsch façon biedermeier, d'obséquiosité discrète et de
classe "esagerata". il suffit de mettre un pied à l'intérieur pour être immédiatement envahi du sentiment d'avoir fait un bond de cent cinquante ans dans le passé. une ou deux vieilles pétasses de base, liftées et chanelisées comme il se doit, pianotant sur leur portable dans le lobby pour faire leur importante, nous ramènent toutefois aussitôt…

… dans le présent. à la réception, l'employée italienne et souriante nous informe en roulant les "r" que nous sommes upgradés dans une suite. cool. l'anniversaire doit y être pour quelque chose.

une entrée faisant sas avec l'extérieur, une chambre très 19ème, plus grande que notre salon, une salle de bains couverte de marbre du plancher au plafond, presque aussi grande que la chambre (qui est plus grande que notre salon, donc), avec, au milieu, une baignoire-jacuzzi genre deux personnes côte à côte avec robinetterie dorée en forme de cygne, une toilette séparée (avec téléphone) et une douche italienne (avec jets latéraux) également séparée. petit détail marrant (à part les cygnes), une télé pour se la jouer scarface, même si le son devient inaudible quand les bulles sont en action (un conseil, ne mettez jamais de produit moussant dans un jacuzzi… ;O)), et n'oublions pas la terrasse, immense (le seul étage qui en offre est le nôtre), qui donne sur le reste de la suite (un immense salon) auquel nous n'aurons pas accès (faut pas déconner, on veut bien vous upgrader mais pas pour toute la suite) et surtout sur le quai d'ouchy et, bien sûr, le lac léman. nous, en attendant, on s'accommode très bien de ces deux pièces et on se la raconte grave comme deux gamins qui découvrent la vie, étonnés tout de même de voir à quel point le faste peut être excessif, voire inutile, et en même temps aux anges de constater que tout cela est pour nous.

et puis il y a eu le massage ayurvédique au spa "cinq mondes". déjà que j'adore les spas et les massages. décidément, ce court séjour sera parfait. ce spa était très sympa, mais cependant ni plus ni moins que les quelques autres que nous avons testés (le plus impressionnant était décidément celui de vals). je n'ai pas l'habitude de l'ayurvédique et je dois dire que l'expérience s'est révélée extrêmement relaxante et agréable. nous sommes sortis de là tout mious et avons piqué une tête dans la piscine mi-couverte mi-découverte dans une eau friscounette. dommage que le temps n'était pas au beau fixe, nous eussions pris le soleil sur les chaises longues du parc en dégustant un bollinger 62 avec une nonchalance ostentatoire.

à part ça, même si tout ne correspondait pas totalement à mes critères en matière de déco, c'était un super-cadeau d'anniversaire que je ne suis pas prêt d'oublier.

d'autant que le soir, une grande table nous attendait. quoi de plus logique au fond, lorsqu'on se trouve dans un palace, qu'on se chouchoute également le palais? mais c'est une autre histoire…