juillet 04

grandes tables: anne-sophie pic au beau-rivage palace, à lausanne.

Anne-sophie pic

j’adore les anniversaires, mais, comme tout le monde, moins pour les années que pour les cadeaux. pour mes 49 ans, j’ai eu droit à une nuit au beau-rivage palace à lausanne avec, cerise sur le gâteau, dîner chez anne-sophie pic. ouvert le 15 avril 2009 aubeau-rivage, le restaurant est de ceux qui…

… donnent immédiatement le ton: espace, décor contemporain et sobriété, relayée par un service efficace et discret. grand moment.

nous avons choisi le menu émotions qui permet de goûter un peu de tout et de tout un peu, avec le saint-pierre comme poisson. moi qui ne suis pas très poisson, j’avoue que j’en ai raffolé.

Menu anne-sophie pic

comme pour toutes les grandes tables, les quantités sont parfaitement équilibrées. contrairement à certaines grandes tables, il y a chez pic des mélanges de goût qui paraissent étonnants sur le papier (le jus de veau aromatisé au café blue mountain) mais qui, une fois en bouche, délivrent une harmonie surprenante car aucun ingrédient ne vient vampiriser l’aliment vedette. tout était parfait, le menu, le décor, l’ambiance, le service. luxe, calme et volupté, voilà mon idée de la belle vie…

je ne connais pas le restaurant de valence, mais celui-ci offre déjà,
pour le gastronome amateur et modestement expérimenté que je suis, une
soirée très savoureuse et très émotionnelle que je referais sans
hésiter. plus que recommandable, donc, car, et ça ne gâte rien, ma foi très abordable.

anne-sophie pic en deux mots
en 1891 la grand-mère, sophie pic, dirige l’auberge des pins en région ardéchoise. les gastronomes se pressent pour déguster ses fricassées de volailles, gratin, boudins et lapins sautés. en 1920, son fils andré profite des premières automobiles et des déplacements qu’elles permettent pour attirer une clientèle friande de ses lièvres à la broche, de ses poulardes en vessie et de ses homards à la crème. en 1936, il déménage dans la drôme, à valence, et fonde la maison pic au bord de la nationale 7. il décroche une troisième étoile au michelin. déjà. son fils jacques, le père d’anne-sophie, contribuera à faire émerger de
nouvelles tendances culinaires
et créera une palette audacieuse d’accords de
saveurs avec un goût particulier pour les sauces et les poissons. il conservera sa troisième étoile dès 1973.


Anne-sophie pic
le décès soudain de jacques, en 1992, empêche anne-sophie d’entreprendre ses études en école hôtelière. elle prend alors la direction de l’établissement familial et occupe toutes les fonctions liées à son bon fonctionnement. mais son mari et sa mère la poussent « vers la cuisine », où réside sa véritable vocation. et en 1995, à la stupéfaction générale, elle entre en cuisine pour y accomplir son apprentissage. depuis, la quatrième pic a réussi deux incroyables paris: se faire un prénom et conserver à son tour ses trois étoiles au michelin. à ce propos, c’est la première femme à avoir été élue chef de l’année en 2007 par les huit mille chefs répertoriés dans le guide. mais, en bonne héritière d’une longue lignée de cuisiniers, elle préfère le titre de « cuisinière ».