novembre 28

le nu masculin à orsay

Nu masculin

marrant que cette exposition suscite autant de curiosité. il faut dire que c'est seulement la deuxième du genre après celle du leopold museum de vienne tenue l'an dernier. il faut dire aussi que le nu masculin…


… n'a, depuis le 19ème siècle, plus autant la cote qu'aux 17ème et 18ème siècles durant lesquels la nudité masculine constituait le fondement de la formation académique. alors quid?

au cours du 19ème siècle, la femme à poil a progressivement gagné en sensualité ce que l'homme à poil a perdu en élégance. en gros, la femme nue est devenue un support érotique alors que l'homme nu est devenu vulgaire. à qui la faute? à l'homme, bien sûr, qui a érigé, si j'ose dire, la femme dénudée en symbole érotique assumé. ce même homme qui, depuis la renaissance, décrétait le corps masculin en norme du genre humain, comme dans l'antiquité. c'est connu, adam préexiste à eve qui n'est autre qu'une copie à l'origine du péché (encore un concept masculin).

l'exposition se propose d'aborder le sujet à travers différents thèmes symboliques tels que l'idéal classique (où il est question des formations d'excellence en cours au 17ème siècle destinées aux artistes privilégiés), le nu héroïque (porteur de valeurs nobles et universelles directement issues des héros de l'antiquité), le nu inscrit dans des paysages naturels (qui tente de réconcilier l'homme avec les excès et le déracinement engendrés par le monde moderne), le nu dans la douleur (les contorsions physiques permettant d'exprimer des douleurs plus psychologiques mais aussi de remettre en cause les rapports de force hommes-femmes) et bien sûr la tentation du mâle et l'objet du désir (avec la référence à l'homosexualité que suscite la représentation dénudée du corps masculin).

bien sûr, le parcours de l'exposition est parsemé d'oeuvres d'artistes de renom. ainsi pierre & gilles font sourire avec le second degré dont ils saupoudrent toujours leurs oeuvres, tandis que paul cadmus et jean cocteau, avec des dessins très explicites, sont relégués dans une section de l'exposition "interdite aux plus jeunes".

expo-fleuve (prévoyez 2 bonnes heures avec un audio-guide) très intéressante et extrêmement bien faite (les expos à orsay sont toujours un plaisir). je vous conseille d'acheter en ligne un billet coupe-file, vous vous éviterez une bonne heure d'attente suivant le jour.

exposition temporaire masculin / masculin, l'homme nu dans l'art de 1800 à nos jours, jusqu'au 2 janvier 2014, musée d'orsay, paris.

l'exposition