janvier 30

au fil des araignées

Au fil des araignées

juste au-dessous de la grande galerie de l'évolution du muséum d'histoire naturelle de paris, l'expo s'attaque aux clichés, aux préjugés et aux phobies que nous inspirent les araignées en dédramatisant par l'exemple et l'explication. le parcours est conçu comme une…


… découverte progressive – de quoi leur corps se compose, où on les trouve, combien il y a d'espèces différentes (près de 40 000 répertoriées dans le monde, sans compter celles qu'on ne connaît pas, surtout dans les zones tropicales) – qui inclut une part d'imaginaire et les raisons, réelles ou fantasmées, de la peur qu'elles inspirent. on nous présente aussi les animaux «parents»: faucheux, acariens, scorpions – et les faux amis qui n'ont d'araignée que le nom, comme l'araignée d'eau (une punaise), l'araignée de mer (un crustacé) et le morceau de boeuf.

tout compte fait, les araignées ne sont pas des monstres poilus mais des animaux très surprenants. détestées et craintes, elles figurent parmi les animaux les plus incompris. c'est vrai qu'il y en a des plutôt marrantes, avec leur tête plate recouverte de poils courts et leurs 8 yeux un peu ahuris, et des plutôt "jolies", avec leurs couleurs vives ou leur forme non "arachnéenne".

mais malgré cette tentative scientifico-ludique – par ailleurs pas mal faite, même si elle s'adresse avant tout, par sa scénographie et son approche vulgarisatrice, à un public jeune – de rendre l'animal moins haïssable, l'araignée reste une bête dont on se méfie, voire dont on a horreur, et qu'on ne veut surtout pas voir ni de près ni de loin. et vous pourrez toujours essayer, vous ne me ferez pas en toucher une, comme dans ce caisson où l'on vous invite à glisser votre main pour sentir le poil d'une mygale. fort boyard, très peu pour moi ;O)…

muséum d'histoire naturelle de paris, 36, rue geoffroy saint-hilaire, 75005 paris. ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf le mardi. jusqu'au 2 juillet 2012. entrée: € 9.-.