août 12

vélib’ ou l’alternative intelligente à la mobilité urbaine

Vlib_logo

c’est tout récent: la mairie de paris propose depuis le 15 juillet une mobilité alternative par la location de vélos. si l’idée ne date pas d’hier, son application en revanche est plutôt nouvelle. ce concept simplissime mais très incitatif fonctionne en effet selon le principe du « on prend ici, on laisse là ». adieu bus bondés, embouteillages et contraintes liées à la possession d’un véhicule ou à un horaire imposé. bonjour réappropriation de l’espace urbain.

un abonnement est nécessaire pour pouvoir utiliser ce service génial: €29 pour un an (carte assujettie à un compte à approvisionner sur internet), €5 pour…

… 7 jours ou €1 pour une journée (ticket avec code à entrer). une fois l’abonnement souscrit, on passe la carte magnétique ou on entre le code sur la mini-borne à laquelle le vélo est arrimé (et qui sert aussi à approvisionner le compte) et c’est parti! après, on paie par tranches d’une demi-heure, la première étant gratuite. partout des « stations » ont fleuri qui proposent une trentaine de vélos alignés n’attendant plus que les nouveaux urbains mobiles. et ça marche! saison aidant, les usagers se multiplient dans tous les quartiers. 20’000 vélos sont déjà disponibles dans chaque arrondissement de la capitale. et ce n’est qu’un début. plus incitatif que ça…

les vélos ont un petit carénage autour du guidon qui leur donne un drôle de look. et ce qui est sympa, c’est que les utilisateurs ayant adopté vélib’ sont tout disposés à vous renseigner, se faisant ainsi les prescripteurs d’un système qui s’est déjà apparemment bien popularisé.

à voir maintenant si son succès va résister à l’épreuve de la saisonnalité (c’est sympa en été mais dans le froid et la pluie?) et des négligeants, je-m’en-foutistes et autres vandales. rendez-vous l’an prochain à la même période…